mercredi 28 avril 2010

83. Mon Amie la Guêpe Poliste

j' aimerai vous présenter ma copine la Guêpe poliste. Chaque année, elle installe plusieurs colonies dans le jardin. C'est une guêpe peu agressive, que vous pouvez assez tranquillement observer. Il suffit de ne pas faire des gestes brusques, ( du genre :" hiiiii une guêpe, ouste ! au secours ,!" avec des grands gestes paniqués) et d'éviter de vous approcher quand les oeufs sont sur le point d'éclore.
Nous avons appris à nous connaître, et son installation est un évènement riche en émotions et en aventures, qu' à ma façon , je voudrais partager avec vous ici...

Jour un
Dix neuf heures et des poussières. Les derniers rayons de soleil annoncent le repli du jour. Dans le jardin, tout un monde caché s'apprête pour la nuit. Repos abrité ou chasse nocturne.
Cette guêpe est futée, elle squatte  une anfractuosité dans le mur de pierre. Elle reste un moment sur le balcon à observer mon étrange manège, puis disparaît complètement, parfaitement à l'abri pour la nuit.
jour deux
 Pour les hirondelles, je savais.

Mais les guêpes? Qui reviennent chaque année refaire leur nid au même endroit?

Il semble que cela soit le cas. L'année passé une guêpe avait installé sa colonie derrière la clématite. je l'avais abondamment photographiée, et ni elle ni sa progéniture ne m'ont jamais piquée malgré l'appareil photo souvent à 3 cm du nid. ( Faut dire que je leur parlais gentiment,hein... ) Elles n'ont jamais piqué non plus ma fille ou mon mari. Par contre, et c'est là que l'histoire devient curieuse, gare aux visiteurs! Ceux -ci, pourtant prévenus de la proximité du nid, se faisaient souvent agresser.

Physionomistes les guêpes? je vous pose la question. ...
( mais sachez que, à moins d'être allergique, la piqûre de polliste n'est vraiment pas terrible, la douleur dure peu de temps, et vous la calmerez en approchant la piqûre d'une source de chaleur. ( attention, la brûlure de cigarette, ça fait mal beaucoup plus longtemps ! )


Jour cinq
Ça y est, elle s'est installée!

Elle travaille inlassablement à son nid, de temps en temps distraite par mon observation insistante, mais elle me connaît à présent et sait que je ne suis pas une menace pour elle.
Un truc m'inquiète. Elle a rameuté plein de copines. Il y a des nids partout.

Comment on écrit " pension complète" en langage de guêpes?
Parce que , si on fait un rapide calcul: un nid, ça fait plus ou moins...heu...50 guêpes.? et 50 guêpes qui reviennent au même coin pour les vacances....ça fait .... oui oui, 50 x50 ....2500 guêpes. ( ben non je sais il y en a beaucoup qui n'ont pas passé l'hiver, mais quand même, ça fait beaucoup trop .

J'ai donc profité que les 3 individus revenus construire leur résidence d'été aient les antennes tournées, pour détruire le nid entamé. ... Ce manège risque de devoir se reproduire souvent car elles sont opiniâtres !

jour dix:
Réunion de crise

L'architecte: -"Écoutez, cela ne peut pas durer, le chantier est terriblement en retard,
Que se passe-t-il donc ? "

L'entrepreneur: -" Sais pas. Ça s'effondre tout l' temps.

Doit y avoir un blème avec vos plans..."

L'architecte: -" mes plans sont parfaits! N'inventez pas n'importe quelle excuse pour justifier le retard de votre chantier ! "

L'entrepreneur: - " J'y comprends rien. Je construis, comme d'habitude. Du solide, hein, je vous jure ! Puis je vais au casse croûte, et quand je reviens, ... plus rien ! Tout a disparu!

l'architecte. :- " Songez donc à supprimer le gros rouge au casse croûte, mon brave..."

l'entrepreneur: - " ouais...et vous , pensez à créer de plans convenables, pas pour des bicoques qui s'envolent au premier coup de vent...

infos sur : http://champignon.champyves.free.fr/FicsHtml/I_Poliste.htm

10 commentaires:

clo a dit…

coucou Karine...
un post qui ne manque pas de piquant....
une merveille de technologie la guêpe...ce corps fuselé est magnifique...ces etranges tatouages qu'elle porte aussi...
j'aime les quatre photos elles sont top...
avec un pti coup de coeur pour la deuxieme..
merci pour cette rencontre...et bonne chance avec la nursery ..
bises Karine..

Anne a dit…

Superbes, ces photos, et impressionnantes aussi! J'ai beaucoup ri en lisant le dialogue de la réunion de chantier.
Merci pour cette joyeuse publication!
Anne

Karine A. a dit…

Cette année elles sont beaucoup moins nombreuses que les autres années. sans doute l'hiver très rigoureux.
Chez moi, personne ne s'en plaint, ils en ont un peu marre de mes copines les guêpes que je défend avec beaucoup de passion. (de même que les araignées et ... tout ce qui bouge !)

norma c a dit…

Une belle histoire très amusante.
N'y aurait-il pas une guêpe enquêtrice qui, à la manière des "experts", découvrirait le (la) coupable ?
Très belles ces guêpes, et de splendides photos !
Bises, Karine.

cmorgenstern a dit…

thanks a lot for sharing this beautiful and emotional story in word and picture. we have a lot of insects in our garden and live happily side by side. with mutual respect it does work as you say. greetings from a momentarily sunny and warm centre of Germany
Christa

Karine A. a dit…

J'avais bien remarqué, Norma qu'une des guêpes avait un petit air curieux, maintenant que tu me le dis...

Thanks Christa, for your sunny greetings.
Best regards also for the minilive world of your garden.

marty a dit…

tu parles à l'oreille des guêpes ?
nombreux colocataires : une "armée de 2500 guêpes" mamma mia" !!! pourvu qu'elles restent dans leur nid ! et si tu fais un barbecue, que se passe-t-il ??
c'est vrai que quand j'ai commencé à voir de plus près tous ces insectes et leur beauté incroyable, mon regard a changé !!
bisous

Karine A. a dit…

J'adore les insectes, Marty, ils sont fascinants à photographier !
Le plaisir de la chasse sans la cruauté, et les sujets à portée de jardin.
De plus, l'observation de ce mini monde est enrichissante. Les guêpes ne sont pas si nombreuses, et ne me gênent pas, même quand je fais un BBQ. Nous avons appris à nous respecter mutuellement.
Je sais même parler "guêpe" ) présent...

Owen a dit…

Un bien beau reportage, mais comment tu a pu les apprivoiser à ce point ??? Question de physionomie ? Ou peut-être une question de affinité chimique, genre phemerones ? Peut-être ton parfum leur plaît ? C'est marrant qu'ils n'aiment pas les visiteurs... alors, je garderai mes distances ! Il y a quelque chose de visceral, comme avec les serpents, sans doute le résultat des millions d'années de conditionnement génétique ? Tu es bien courageuse de t'approcher à trois centimètres de leur nid... plus qu'une serait partie en courant, avec des grands gestes de panique, voire même en criant en aigus cris de terreur...
:-)

Merci Karine, un plaisir de lire la vie des guêpes vue de près...

Karine A. a dit…

Tu as raison, Owen, nombreuses sont les personnes qui ont peur des guêpes. Pourtant ces insectes sont utiles. Et guère menaçants, sauf pour ceux qui sont allergiques au venin.
"Mes" guêpes ne sont pas vraiment "apprivoisées", non, quand même, mais je crois qu'une sorte de communication s'est établie entre nous. Une tolérance réciproque.
Il est quand même curieux de constater que se sont essentiellement les personnes qui en ont peur qui se font piquer... ( gestes brusques, et peut-être, sécrétion d'une " hormone de peur" que ces insectes perçoivent?)