dimanche 2 mai 2010

84. Idylle au jardin

Mon jardin n’est pas immense, mais il abrite tout un mini monde qui me séduit et me fascine chaque année.
Je vous ai déjà parlé de mes copines  les Polistes, et aujourd’hui, je voudrais vous présenter mon nouvel ami, Godzilla.
Godzilla est un vigoureux lézard des murailles qui a élu domicile dans un tas de grosses  pierres disposées sous la gouttière. J’y ai planté de jolies fleurs, et l’année passée, le quartier était habité par une reinette aussi jolie que placide ( voir photo de «  la fiancée de Mr todd ») j’espérais la revoir, aussi quelle ne fut pas ma surprise de constater que le logis avait changé de locataire ! 


















Godzilla fut aussi surpris que moi, et fila se cacher sous les grosses pierres. J’eus l’impression de le reconnaître… Ce qui ne serait pas si surprenant car en avril  il est trop tôt pour voir des jeunes, et ses  dimensions plus qu’honorables (plus de 20 cm)  attestent que notre baroudeur  (plein de cicatrices !) est un individu adulte. Un lézard des murailles vit en moyenne 4 à 6 ans, et peut même atteindre 10 ans d’âge.
Ce petit reptile est protégé en France, il boulotte toute une série d’insectes qui vous font peur et vous embêtent (araignées,  pucerons, lombrics, mouches, moustiques etc. )
Il est assez facile à observer, car s’il se cache dès qu’il vous voit, il revient assez vite vous observer d’un petit air méfiant. Restez tranquille et patient, et il reprendra son bain de soleil sans plus trop se soucier de vous.  
Nous avons commencé à bavarder, je l’ai complimenté sur ses belles couleurs ( observez ces taches bleues sur ses flancs) nous avons commenté les nouveautés du quartier depuis l’année passée.
- « je cherchais la grenouille, tu ne l’as pas vue, par hasard » ?
- « La grenouille, non, mais ton horrible chat oui ! »   me répondit-il courroucé.


J’ai fait l’innocente :
- « Saba ? tu es sûr ? Tu sais, il se fait vieux, et ne sort plus guère…..
- «  Et ma queue ? Ma belle queue colorée, qui l’a mangée, alors ? »  
me demanda-t-il.
Il se retourna et mon montra son moignon de queue et une belle cicatrice sur le dos. 

Le sacrifice de la queue  lui aura sauvé la vie. Cette faculté qu’ont les lézards d’abandonner les deux tiers de leur queue aux prédateurs s’appelle« autotomie ».
 Le morceau de queue abandonné frétille vivement et monopolise l’attention du prédateur, tandis que le lézard en profite pour filer en douce. La queue repousse ( on le voit sur la photo) moins belle qu’avant, mais…ce subterfuge ne peut fonctionner qu’une seule fois !
J’invite donc mon nouvel ami à se montrer plus méfiant à l’avenir puisqu’il a désormais perdu sa botte secrète, et je promet de tenir Saba à l’œil (hum !)

Les jours passent et nous nous saluons poliment quand j’arrose les fleurs ou sort le chien.




Mais voilà que ce matin, Godzilla me réservait une surprise :

Il n’était pas seul !
La demoiselle était un peu intimidée, mais fut bien vite  rassurée par mon ami








Je suis très heureuse de cette idylle, et de la confiance que Godzilla m’a manifestée.
Si tout va bien et que la relation perdure ( cela dépendra surtout de Saba, Godzilla étant me semble-t-il de taille à décourager les rivaux) Un mois environ après l’accouplement, la femelle ( appelons la Rapiette) pondra de 2 à 10 oeufs de couleur crème et à la coquille parcheminée. Elle les déposera vraisemblablement  sous une des grosses pierres . La durée d’incubation dépend de la température ambiante. Elle varie entre 6 et 11 semaines. La plupart des jeunes naissent de la fin juillet à la mi-août. Ils sont adultes à l’âge de deux ans environ.

Je suis toute émue… croyez-vous qu’ils me demanderont d’être marraine ?

10 commentaires:

Owen a dit…

Hi Karine, encore un très bel article qui fait sourire de plaisir, il n'y pas de lézard, err, si, justement, visiblement il y a lézard, même deux, voire bientôt une dizaine ou plus... quelle perspective d'observation fascinante quand les petits commencent à sortir et montrer leur petites têtes de bébé Godzilla, et leur queues, et ça va sauter quand ils commencent à faire des têtes à queue...

Mais tous a raison, il est magnifique Godzilla avec ces taches de couleurs subtiles et son expression amicale... lui, il ne fait pas peur. Dommage pour sa queue... queues de lésard sont comme des pretzels pour les chats je suppose.

Et en couple ! Fabuleux les deux ensemble, Godzilla et Rapiette, Shakespeare n'aurait pas mieux trouvé... pour un conte d'amour reptilien. Elle est mignonne en plus, sa belle... plus fine que son mec...
:-)

alterdom a dit…

Impressionnant ton "sang froid" Karine, pour arriver à attraper des caïmans...de jardin!

marty a dit…

belle leçon de choses et jolies photos ! maintenant il faut préparer la pouponnière !!!
As-tu déjà vu des lézards se battre ?
C'est impressionnant !
surveille bien Saba, pour la famille Godzilla et pour elle aussi, parce que les lezards c'est du poison pour les chats !
bisous

norma c a dit…

Si tu acceptes d'être marraine, c'est Saba qui va te faire la tête !(et à juste raison...)

Anne a dit…

Quelle jolie façon de présenter la vie de ces petits lézards de nos jardins! Godzilla et Rapiette forment un couple charmant. Merci pour cette publication, Karine.
Anne

Karine A. a dit…

Il faut peu de sang froid et beaucoup de patience pour observer les petits hôtes de nos jardins, Alterdom. Et eux en retour, m'offrent l'enchantement...
Bravo, Owen pour cette succession de jeux de mots d'autant plus remarquables que venant d'un anglophone !

Marty, si tu savais le nombre de lézard que Saba a déjà boulotté !
y compris de gecko, réputés vénéneux ...Le lézard des murailles n'est pas vénéneux, à ma connaissance.

Norma, je ne dis pas tout à Saba...et comme il m'a déjà pardonné d'aimer aussi le chien, je crois que cette nouvelle idylle devrait m'être toléré...

Merci à toi Anne...

Karine A. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Patrick - Lucas a dit…

et pourquoi pas !!!!
il leur faudra bien une marraine.......! non ?

ton blog que je découvre est vraiment très bien...
A+

veredit a dit…

Les photos sont absolument magnifique, quel couple merveilleux!

Anonyme a dit…

Un joli couple que tu vas pouvoir admirer tout au long de l'été, quant à être marraine, sans aucuns doutes tu les aimes trop ces petites bêtes, elles doivent certainement le ressentir.
Faby